Un pari sur la vie

Claire Tervé pour Planet.fr (extraits)

A ce jour, dans le monde, un peu moins de 300 personnes ont tenté l’expérience et sont en stase dans des cuves à -190°C. De même, environ 2.200 personnes ont signé un contrat de cryogénisation.

Le procédé est plutôt simple : après avoir signé un contrat avec une société de cryogénisation, vous devez souscrire une assurance vie qui paiera l’opération, de la levée de corps à votre prise en charge dans votre vie future. “Ensuite, au moment de votre décès, dans les plus bref délais, votre corps sera plongé progressivement à une température de -190°C. Ce processus prendra cinq jours, pour éviter la formation de cristaux dans les tissus et donc la détérioration du corps. Vous serez ensuite mis dans une cuve en attendant que la science soit capable de vous ramener à la vie et de guérir vos maux, si vous en avez“, nous a expliqué Roland Missionier, éditeur du magazine français CryonicsNews et l’un des fondateurs de la Société cryonics de France. Vous pourrez ensuite profiter de votre nouvelle vie dans ce futur que vous rêviez de connaître.

La science optimiste

Si ramener les morts (gelés) à la vie semble encore utopique, la science semble pourtant sur la bonne voie. En effet, en 2004, des chercheurs du centre de recherche californien 21st Century Medicine, Gregory Fahy et Brian Wowk, ont réussi à cryogéniser un rein de lapin, à le ramener à température ambiante et à le regreffer avec succès sur l’animal dont ils l’avaient extrait. En 2010, ils ont même transplanté un rein préalablement conservé sur un autre animal.

Enfin, en 2014, au Japon, de minuscules animaux appelés “oursons d’eau” ont également été ramenés à la vie après 30 ans de congélation ! – Source

Toutefois, être ressuscité après cryogénisation n’est pas encore prévu pour tout de suite : “Je pense qu’il faudra attendre un siècle ou deux avant que cela soit possible. Peut-être même avant“, estime Roland Missionier.Suite & Source

Ce contenu a été publié dans AOUT 2017. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.