La Grenouille des Bois

En hiver, la grenouille des bois, Rana sylvatica, survit à des températures qui pourtant gèlent jusqu’au deux tiers de l’eau de son corps.

Lithobates sylvaticus

Cet amphibien de 5 à 7 cm de long se trouve dans les forêts des États-Unis, du Canada, et survit même aux conditions hivernales drastiques de l’Alaska.

Pour passer la saison froide, elle s’enterre et se laisse littéralement congeler, jusqu’à la suspension de toutes les fonctions vitales (respiration et circulation sanguine).

Son sang ne circule quasiment plus, mais il est chargé de glucose, un sucre qui agit comme un cryoprotecteur, qui évite la dégradation des cellules au moment de la cristallisation de l’eau et, à la décongélation, lorsque ces cristaux fondent.Source

Comme le souligne un blog du magazine Discovery, le phénomène est incroyable car c’est bien plus qu’une hibernation : tous les organes de la grenouille se gèlent et l’animal se retrouve dur comme de la glace. Si leurs cousines du sud du Canada ne survivent généralement pas au-delà de -7°C et deux mois de gel, on retrouve pourtant ces grenouilles peu frileuses dans des zones arctiques où la température descend à -20°C et reste en dessous de zéro la moitié de l’année. – Source